arthrose

L'arthrose est la pathologie la plus diagnostiquée dans les cabinets médicaux. Aléatoire, dégénérative, et incurable selon la médecine classique, elle est souvent rendue responsable de nombreuses douleurs articulaires. Parfois à tort.

 

Définition de l’OMS

"L’arthrose est un ensemble de phénomènes mécaniques et biologiques aboutissant à la dégradation du cartilage articulaire [...] qui se ramollit, se fissure, provoque douleur inconstante, raideur et inflammation articulaire”.

L’OMS ne détaille pas les mécanismes conduisant à la dégénérescence du cartilage... sont-ils vraiment aléatoires et irréversibles? 

L'OMS ne dit pas non plus qu'une structure non innervée comme le cartilage ne peut pas créer de douleur. Sa déformation peut limiter le mouvement et générer de l’inconfort, mais pas être douloureuse.

Reste dans les esprits que l’arthrose est une pathologie inéluctable et incurable, souvent tenue pour responsable des douleurs articulaires qui amènent un patient à consulter en ostéopathie. 

Or, cela est loin d’être le cas ! 

Le Dr J. Polak a scientifiquement établi que la déformation du cartilage, visible sur radio, ne survenait pas sans raison : elle résulte de la pression articulaire permanente exercée par des contractures musculaires.

Le rôle des contractures

Les contractures s'installent suite à un traumatisme (accident de voiture, choc, chute) ou à l'usage répété d'une articulation. Quelle que soit l'articulation touchée (cou, dos, genou, hanche,...), on constate, si l'on veut bien les chercher par un examen minutieux, la présence de contractures musculaires. 

 

Tant qu'elles ne sont pas relâchées, les contractures musculaires persistent et :

  • compriment l'articulation sans répit,

  • réduisent l'espace inter-osseux,

  • déforment le cartilage,

  • provoquent inflammation et douleur,

  • diminuent l'amplitude articulaire.

Un traitement manuel approprié visant à supprimer les contractures musculaires suffit à diminuer nettement la douleur, voire à la supprimer totalement, dans la plupart des cas.

Sur radiographie, l’arthrose est toujours décelable juste après les soins, bien que le symptôme douloureux ait disparu, ce qui tend à prouver qu’elle n’est pas la cause des douleurs articulaires mais la conséquence de blocages musculaires persistants. Au fil du temps, et grâce à la prise de compléments alimentaires qui nourrissent et reconstruisent le cartilage, - et sous réserve que de nouvelles contractures ne viennent se réinstaller ! - la déformation s'estompe.

Pourquoi les traitements classiques sont-ils décevants?

Les médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires soulagent la douleur mais n'agissent pas sur l'état des muscles articulaires.

La kinésithérapie classique cherche souvent à renforcer les muscles et non à les dénouer, ne procurant qu'un soulagement partiel et éphémère.

Les infiltrations de corticoïdes soulagent temporairement la douleur sans agir sur les muscles.

La chirurgie peut soulager la pression musculaire, mais ne supprime pas les nœuds autour de l'articulation.

Des solutions concrètes

L'activité physique modérée pour assouplir muscles et tendons, et décomprimer l'articulation. Sans oublier les étirements des muscles fraîchement sollicités.

La prise régulière combinée de chondroïtine et de glucosamine pour lubrifier l'articulation et hydrater le cartilage.

Une diététique simple, de bon sens pour réduire l'inflammation au maximum (curcuma, gingembre, ail).

"Que de souffrances, de dépenses, et d'opérations évitées

si l'on aborde les douleurs articulaires et l'arthrose d'un autre point de vue.

L'arthrose n'est ni aléatoire, ni inéluctable, ni irréversible !"

Maison de Santé
21 Avenue du Général Leclerc
95660 Champagne-sur-Oise
Lun à ven       10 H - 20 H
Sam               10 H - 13 H