top of page
Incontinence urinaire d'effort

Les pertes urinaires accidentelles et involontaires lors de certains efforts physiques (toux, éternuement, éclat de rire) affectent la plupart des femmes ayant subi soit :

  • un accouchement long et difficile

  • une fracture ou choc au bassin (chute sur le coccyx ou à la symphyse pubienne)

  • une chirurgie pelvienne vaginale ou rectale

Le sphincter externe de la vessie ne fonctionne plus efficacement et provoque des fuites. 

Ce dysfonctionnement est souvent interprété comme la conséquence d'une faiblesse des muscles pelviens, suite à un traumatisme (l'accouchement étant le plus fréquent).

Les traitements traditionnels (non chirurgicaux) visent invariablement à tonifier les muscles du périnée (exercice de Kegel, biofeedback, physiothérapie)

LES SOLUTIONS CLASSIQUES SONT-ELLES EFFICACES ?

Ces thérapies classiques de renforcement musculaire peuvent aider à la fermeture du sphincter. Mais, elles rajoutent du tonus aux muscles déjà en contracture, et ne procurent qu'un résultat limité dans le temps, ou durables au prix de fréquentes séances de contractions du périnée.

Lorsque le problème persiste malgré ces séances, aucune alternative de traitement manuel n'est proposée. Si ce n'est une chirurgie invasive.

DEBLOQUER, PAS RENFORCER !

Si l'on considère que les divers traumatismes subis au bassin ont donné lieu à des blocages musculaires plutôt qu'à une faiblesse, il devient alors logique de constater qu'un déblocage de ces muscles - plutôt qu'un renforcement - suffit à redonner au sphincter une fonction normale et à stopper les fuites.

Incontinance urinaire

Quand les muscles pelviens sont en contracture, et donc raccourcis, le sphincter externe ne se ferme plus correctement (schéma).

 

Lever la contracture de ces muscles par des techniques de déblocage spécifique permet en général des résultats rapides et durables. 

 

La méthode Niromathé est une manière efficace et non invasive (aucune manipulation interne!) de débloquer durablement la contracture du muscle Transverse du périnée (voir schéma)

Vérifier l'état de ces muscles en début de grossesse et après l'accouchement et au besoin, les traiter, serait le moyen le plus efficace de prévenir l'incontinence.

bottom of page